2021-05-17

La frontière ténue entre les protocoles mondiaux de la COVID-19 et la vie privée

Voir le lien original de TechRepublic

Par N.F. Mendoza


Une récente table ronde organisée par l’entreprise de sécurité Concentric Advisors, intitulée « Protocols, Testing, and Proof of Vaccine—What is the future of privacy and travel? », a permis de prévoir comment les voyages aériens nationaux et internationaux peuvent être autorisés en toute sécurité pendant la pandémie mondiale de COVID-19.

Le panel d’experts a évalué les options du passeport vaccinal dont il est tant question et la meilleure façon d’atténuer la propagation, que ce soit par la preuve des tests, des vaccinations contre la COVID-19 et le potentiel d’un passeport vaccinal.

Le suivi des contacts à l’échelle internationale est une tâche odieuse qui exige une norme rivalisant avec celle d’un véritable passeport de voyage.

Les voyages pendant la pandémie et les efforts pour contourner ou cacher le statut de la COVID-19 ont été extrêmement difficiles à gérer. « De faux documents de test COVID-19 [se sont vendus] pour des centaines de livres sterling, avec le nom d’un laboratoire authentique sur les faux certificats », a déclaré Jason Lim, responsable de la gestion des identités à la Transportation Security Administration (TSA). « C’est une ressource rare et c’est motivé par le profit », donc il y aura des documents frauduleux pour ceux qui veulent désespérément voyager.

En raison des exigences des compagnies aériennes et de leurs destinations, sept personnes proposant de faux tests négatifs de COVID-19 pour un montant allant jusqu’à 300 euros (364 $ US) ont été arrêtées à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris. Le groupe se faisait passer pour des emballeurs de bagages, qui recouvrent les valises enregistrées d’une feuille de plastique transparent pour les protéger des manipulations brutales.

« La clé serait un passeport santé numérique universel accessible à tous », a déclaré Jason Lim. « C’est très prometteur, mais le défi consistera à le mettre en œuvre de manière à protéger la vie privée des passagers, tout en garantissant que les identités sous-jacentes font autorité et peuvent être liées sécuritairement au statut du vaccin. En fin de compte, il s’agit donc de mettre en place un écosystème d’identité qui puisse être fiable à travers de multiples points de contact. »

Mike LeFever, PDG de Concentric, recommande des efforts de vérification gratuite officiels, comme le contrôle en personne ou les applications de traçage, afin de disposer de moyens alternatifs pour démystifier les tentatives frauduleuses de vérification.

« Les passeports vaccinaux font partie d’un système de surveillance sanitaire plus large avec lequel nous allons devoir vivre », a déclaré Roderick Jones, cadre exécutif à Concentric. « Nous vivons dans un monde où votre identité doit être validée avant que vous puissiez faire des choses », et l’une de ces choses en ce moment est le voyage.

« Les règles, a souligné Glenn Gonzales, fondateur et PDG de Jet It, une entreprise d’avions privés, changent tous les jours dans différents pays. »

« Il incombera aux pays et aux organisations de trouver un moyen d’établir cette norme, de l’authentifier et de la valider », a déclaré Mike LeFever.

Après le 11 septembre 2001, les gens ont fini par s’adapter et accepter les changements entourant les voyages, et l’attentat « shoe bomber » au Yémen a conduit à l’obligation de retirer ses chaussures. « Nous allons devoir étendre notre plate-forme pour pouvoir nous connecter à n’importe quelle technologie et n’importe quel format qu’ils utilisent. Ce sera un défi », a déclaré Rick Patterson, vice-président exécutif et CISO à Clear.

« Pour commencer et parce qu’il est important pour nous [ici aux États-Unis] qu’un gouvernement fédéral établisse des normes », a déclaré Rick Patterson.

Les normes établies conduiraient ensuite à un concept d’identité auto-souveraine plus global et à un écosystème de confiance superposé », comme l’a suggéré Jason Lim.

Le « concept d’identité auto-souveraine » de Jason Lim consiste à ce que chaque individu contrôle sa propre identité et son propre statut vaccinal, pour un « contrôle individuel de vos informations » et « alimente réellement la protection de la vie privée, nécessaire du point de vue de la sécurité ».

En ce qui concerne les protocoles de sécurité insolubles, Jason Lim a déclaré qu’il fallait instaurer la confiance, afin que les passagers reprennent confiance et que l’industrie du voyage soit revigorée en toute sécurité.