2021-05-17

À quoi ressembleront les voyages d’affaires dans un monde post-COVID?

Voir le lien original de GritDaily

Par Glenn Gonzales, PDG et cofondateur de Jet It


La distanciation sociale et les voyages publics ne font pas bon ménage. Et cette combinaison a entraîné un déclin brutal, non seulement chez les voyageurs de plaisance, mais aussi chez les voyageurs d’affaires. En 2019, les gens ont effectué près de 470 millions de voyages d’affaires. Maintenant, CNBC rapporte que les voyages d’affaires ont diminué de plus de 80 %. Les appels Zoom ne peuvent pas remplacer les réunions en personne ni traiter les transactions et inspections qui doivent avoir lieu. Alors, à quoi ressembleront les voyages d’affaires dans les années à venir ?

Ed Bastian, PDG de Delta, a déclaré que 2 ou 3 ans pourraient être nécessaires avant que les affaires reprennent. En attendant, les compagnies aériennes détournent les vols des centres d’affaires. Cependant, alors que la sécurité augmente avec le déploiement de la vaccination, ces voyageurs d’affaires auront hâte de reprendre leurs activités habituelles. Si les effets de la COVID-19 se font sentir pendant des années, voici comment les voyages vont changer pour les voyageurs en costume.

La saison des voyages d’affaires va augmenter

Traditionnellement, janvier et février sont des mois lents dans l’aviation privée. Historiquement, après la saison d’hiver, les réservations de vols augmentent progressivement vers la fin mars. Cette année, il y aura peut-être un peu de retard. Toutefois, je prévois une augmentation spectaculaire de l’activité au-delà de la saison d’affluence classique, en raison des restrictions imposées l’année dernière. Les entreprises voudront rattraper le temps perdu. Ce retard s’étendra sans aucun doute bien au-delà du printemps et de l’été et jusqu’aux mois plus froids, généralement plus lents.

Les trajets seront plus courts (ou plus longs)

Avant la COVID, les voyageurs d’affaires restaient dans une région pendant environ une semaine. Maintenant, cette durée de temps à l’étranger se dirige vers des extrémités opposées. Pour minimiser l’exposition et le temps passé loin de chez eux, ces voyageurs ne partent désormais que pour une fin de semaine. Pour se conformer aux diverses règles de vaccination et réduire les déplacements fréquents, ces mêmes voyageurs pourraient passer un mois dans une destination. Pour les deux prochaines années, les restrictions de voyage vont probablement dicter ces durées de séjour. Et les mesures de sécurité d’entreprises limiteraient la durée des séjours.

Les équipes plus importantes voyageront ensemble

Les entreprises restructurent la manière dont elles abordent leurs activités d’affaires et plusieurs d’entre elles permettent aux travailleurs de travailler à distance au-delà de la pandémie. Il en résultera une tendance à ce que les membres d’une équipe se déplacent régulièrement ensemble pour obtenir ce temps de contact vital. De plus, l’efficacité et la sécurité sont des facteurs clés dans l’augmentation des déplacements des équipes. Pour ceux qui devront retourner dans un bureau, il serait préférable que des groupes d’employés voyagent en même temps plutôt qu’avoir un flux constant de personnes allant et venant. Cela pourrait réduire l’exposition, car les horaires de voyage seront mieux contrôlés. Cela pourrait également créer des scénarios dans lesquels les équipes se rendent à plusieurs endroits en un seul voyage plutôt que de répartir leurs visites.

Les petites entreprises auront recours au transport aérien privé

La pandémie a sans aucun doute créé une opportunité pour l’aviation privée. Chaque entreprise est en train de définir sa stratégie en ce qui concerne les voyages dans un environnement contenant un nombre de personnes vaccinées grandissant. Les voyages privés en 2021 et au-delà est la meilleure solution pour réduire les risques d’exposition tout en surmontant l’anxiété et la responsabilité potentielle liées à l’envoi d’employés dans un environnement en constante évolution. En fait, je vois même de nombreuses petites et moyennes entreprises se tourner vers l’aviation privée à mesure que des options flexibles, comme les tarifs journaliers abordables et des cartes de jet, deviennent disponibles. « Les passeports vaccinaux font partie d’un système de surveillance sanitaire plus large avec lequel nous allons devoir vivre », a déclaré Roderick Jones, président exécutif de Concentric. « Nous vivons dans un monde où votre identité doit être validée avant que vous puissiez faire des choses », et l’une de ces choses en ce moment est le voyage.

Il est important de noter que l’approche des voyages d’équipe augmentera le nombre d’employés « de rang inférieur » ayant recours aux voyages en avion privé. Avant la COVID, seuls les cadres supérieurs ont peut-être pu voyager en privé. Désormais, l’utilisation accrue des jets privés pour d’autres fonctions professionnelles signifie que les non-cadres pourront également prendre la route. Une équipe d’ingénieurs, par exemple, pourrait se rendre par avion sur plusieurs chantiers pour vérifier leur état d’avancement (une nécessité professionnelle). Il serait judicieux, du point de vue de la sécurité et de l’efficacité, de les envoyer en avion privé plutôt que lors de voyages individuels, surtout pour les travailleurs éloignés.

Bien que certains affirment que les voyages d’affaires seront considérablement réduits dans les années à venir, mon expérience montre qu’ils vont tout simplement changer. Oui, ces changements seront importants, mais ils seront peut-être meilleurs en termes d’efficacité pour les entreprises et d’opportunités pour les employés. Il y aura une nouvelle définition des affaires.